Catégorie : POLITIQUE/POLITICS
Elecam
Rôle des médias dans le processus électoral, Yaoundé, jeudi 18 avril 2019 / ©GBW

Les journalistes de la presse publique et privée se sont retrouvés le jeudi 18 avril 2019 à l’hôtel Mont Fébé, Yaoundé, pour discuter de leur rôle pendant les consultations électorales.

Organisée par Elections Cameroon (Elecam) avec le soutien du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix, dans le cadre du projet Peace Building Fund (PBF), la rencontre visait le « renforcement des capacités à l’appui des processus électoraux pacifiques et la cohésion sociale au Cameroun ».

Le projet est supposé contribuer à favoriser un environnement préélectoral et postélectoral pacifiques, où les femmes, les jeunes et les groupes vulnérables bénéficient d’une meilleure prise en compte et d’une implication suffisante dans les organes de gouvernance et de dialogue inclusif.

Il ressort que le rôle des médias est perçu dans la triple dimension information, sensibilisation et éducation des électeurs.

S’agissant du volet information, Elecam assigne aux médias le devoir d’informer le public sur les faits relatifs à la phase préélectoral, électoral et postélectoral : démarrage de la révision des listes électorales, déroulement des inscriptions, disponibilité des listes (listes provisoires pour consultation, listes des bureaux de vote, listes électorales définitives), candidatures retenues ou rejetées, contentieux, horaires, dépouillement et décompte des voix, proclamation des résultats.

En rapport avec la sensibilisation, les médias doivent attirer l’attention des acteurs du processus électoral sur la nécessité de siéger au sein des commissions mixtes électorales ; les partis politiques, à ce faire représenter dans les bureaux de vote ; les citoyens, à s’inscrire, à retirer leurs cartes et à aller aux urnes, etc.

Sur le volet éducation, Elecam reconnait aux médias notamment le devoir d’encourager les populations à accepter les résultats des urnes.

Pour finir, les médias ont été invités à assurer une couverture constante de toutes les étapes du processus électoral, à accompagnement d’Elecam par la diffusion gratuite des supports de communication, à refuser de succomber à la tentation de la dérive verbale, de la diffamation ou des Fake News ;     

Le projet Elecam-PBF est de portée nationale. Il sera mis en œuvre dans les dix régions, principalement dans 20 communes. En dehors des médias, plusieurs autres acteurs du processus électoral seront consultés.