Catégorie : POLITIQUE/POLITICS
Tibor Nagy
Tibor Nagy, sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires africaines / ©AFP

2019-03-07 | 12:04:32

Le sous-secrétaire d’Etat américain en charge des affaires africaines sera au Cameroun le 17 mars prochain pour préciser ses points de vue sur une sortie pacifique d’une crise déclenchée depuis octobre 2016.

Plusieurs voies de sortie de crise s’offre au Cameroun face au conflit en zone anglophone. S’exprimant sur les chaînes internationales, Tibor Nagy pense qu’une élection directe des gouverneurs dans le NOSO serait plus efficace qu’une élection indirecte. En donnant la chance aux électeurs de s’exprimer directement, la question de l’inefficacité des autorités francophones, due  à leur incapacité de parler anglais, ne se poserait plus.

Tibor Nagy a débuté depuis le lundi 04 mars 2019, une tournée qui le conduira non seulement au Cameroun, mais aussi au Rwanda, en Angola et en RDC.

Concernant le Cameroun, le « Monsieur Afrique » de Trump estime que seules des mesures symboliques ont été prises jusqu’à présent par le gouvernement camerounais, face à une crise nationale de grande ampleur. Et qu’au lieu de sous-estimer le problème, les autorités gagneraient à mettre plus de sérieux dans la recherche de solutions pacifiques.

Tibor pense que le Cameroun peut facilement mettre un terme aux tensions sociales et politiques en convoquant une « conférence de haut niveau » au cours de laquelle sera tenu un dialogue inclusif. Car ce n’est qu’en  laissant parler les populations et les parties en conflit qu’il sera possible de comprendre la profondeur de la crise et en même temps, de voir se dessiner les solutions les plus efficaces.

L’arrivée de Tibor Nagy le 17 mars reste très attendue. Surtout quand on sait que le gouvernement camerounais n’a pas du tout apprécié ses positions d’ingérence, à peine voilées, sur la crise anglophone et l’affaire MRC.